Flash info

Retrouvez dans nos liens,  dans la rubrique infos pratiques,  votre actialité régionale en temps réel :

le trafic routier, les alertes météo commes les prévisions de crues !

Smile 

 

Accueil arrow Vie de la Manufacture arrow Manifestations arrow 2007 - Bilan des Journées Européennes du Patrimoine à Villeneuvette
2007 - Bilan des Journées Européennes du Patrimoine à Villeneuvette Convertir en PDF Version imprimable
Journée animée dans et autour de la manufacture royale ces deux jours :
Malgré un temps splendide encourageant plus à profiter de la plage que des visites culturelles dans l’arrière pays, la fréquentation a égalé celle de 2006 : environ 1700 visiteurs (1683 en 2006).
 
Le plus grand nombre d’entrées a été enregistré dans l’église, où les Amis de Villeneuvette et la guide officielle de la Mairie se elayaient pour accueillir les visiteurs et leur fournir toutes explications sur les peintures murales tout à fait originales qui illustrent les entalités religieuses et paternalistes du XIXème siècle. On sait que cet édifice n’étant pas classé monument historique, il n’est pas ntretenu par l’Etat ; toutefois des subventions ont permis entre 1999 et 2000 de refaire le toit et de commencer la restauration des eintures, mais les possibilités de subventions étant épuisées, les Amis de Villeneuvette ont pris le relais de la municipalité pour estaurer ces peintures, selon les directives et les conseils de la DRAC : les cotisations et les dons de ses adhérents et de tiers ont permis en trois ans 35 000 € de travaux délicats, qui ont redonné vie à cet intéressant lieu de mémoire.

En encouragement à tous ces efforts de restauration du patrimoine, le Conseil Général, s’appuyant localement sur les Amis de Villeneuvette, avait organisé un concert de musique de chambre classique. La sympathique équipe languedocienne du Quatuor Allegro (Sylvia Blondeau, Christine et Martin Brunschwig, Cécile Teixidor) a ouvert la soirée avec un quatuor de Beethoven remarquablement exécuté ; il a poursuivi par un quatuor de Chostakovitch dont elle craignait qu’il ne soit un peu difficile pour notre public, mais celui-ci s’est montré très ouvert à cette musique moderne ; en final, très belle interprétation du quatuor « américain » de Dvorak, musique chaleureuse qui porte tous les thèmes musicaux de l’Europe centrale.
 
o O o
 
Les Amis de Villeneuvette avaient organisé une exposition de panneaux sur l’histoire du village en ouvrant exceptionnellement un local qui fut probablement une bergerie avant même la création de la manufacture, puis, en 1679, une discrète chapelle, plus tard une infirmerie et finalement le magasin de présentation des productions, avec un grand placard métallique où l’on rangeait les étoffes ; un portoir présentait de beaux échantillons, heureusement conservés par les descendants des derniers manufacturiers.
Les visiteurs auront noté que, après l’arrêt en 1954 de la manufacture, la cité a été mise en copropriété en 1968 et qu’on assistait depuis une véritable renaissance : les ¾ des surfaces bâties ont été restaurées ou réhabilitées par les copropriétaires pendant que les
municipalités successives mettaient en place toutes les infrastructures qui font de Villeneuvette un village où il fait bon vivre et travailler.

Des maquettes étaient exposées : l’une réalisée en 1995 par un étudiant qui est aujourd’hui architecte du patrimoine ; l’autre réalisée dans le cadre des échanges universitaires Erasmus entre l’école d’Architecture de Montpellier et son homologue belge de Bruxelles ; les étudiants avaient pour thème la réhabilitation des propriétés du Conseil Général, dans le cadre des études en cours par celui-ci.

o O o

Des visites guidées étaient organisées, gratuites grâce au financement du Conseil Général : des centaines de visiteurs ont eu toutes explications sur la cité et sur l’église par la guide officielle de la municipalité.
Les plus courageux des visiteurs, plus d’une centaine, ont bravé le soleil en accompagnant un Ami de Villeneuvette, habitant du lieu, à la découverte du circuit pédestre aménagé fin 2006 par le Conseil Général sur les collines qu’il avait acquise avec la taxe verte pour les ouvrir au public. Nostalgie professionnelle du commentateur oblige, on a beaucoup parlé géologie, hydrogéologie et exploitation des petits gisements de barytine de la colline. On s’est réjoui de la création de ce sentier et des travaux tout récents du Conseil Général pour l’entretien et la réparation du Pont de l’Amour, ouvrage emblématique de la Manufacture, construit vers 1680 pour capter les eaux de la petite Dourbie et d’une bonne source et les conduire à Villeneuvette.

o O o

En parallèle avec tout ce que le Conseil Général et la municipalité avaient mis en place, l’association « La Manufacture des Paysages » avait monté dans la salle polyvalente de Villeneuvette (le Pigeonnier) une exposition sur le crucial problème de l’explosion des lotissements au détriment de nos vignobles et organisé, au départ de Villeneuvette, des promenades en autobus pour commenter les réalisations heureuses ou moins heureuses autour de nos villages.

o O o

Quelques chiffres :
· on a dénombré 1107 entrées dans l’église (hors les groupes de la visite de la cité),
· 695 à l’exposition des Amis de Villeneuvette,
· 309 personnes ont visité la cité présentée et commentée par la guide municipale,
· 132 autres ont découvert les béals de la vallée et des collines, avec un commentateur excessivement bavard : 4 heures !
· 3 balades en bus ont montré les villages environnants à quelques dizaines de visiteurs.
 
< Précédent
© 2022 Les Amis De Villeneuvette
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.