Flash info

Retrouvez dans nos liens,  dans la rubrique infos pratiques,  votre actialité régionale en temps réel :

le trafic routier, les alertes météo commes les prévisions de crues !

Smile 

 

Accueil arrow Vie de la Manufacture arrow Rénovation et aménagements arrow 2012 - Eglise: 13 ans de restaurations.
2012 - Eglise: 13 ans de restaurations. Convertir en PDF Version imprimable

Après 13 ans de travaux,

la restauration de l’église est achevée ! …

 

Rappelons que l’inscription en 2010 de l’église au titre des Monuments Historiques nous a ouvert des crédits inespérés pour finaliser les restaurations de l’édifice : 40% de la DRAC, 30% du Conseil Régional, 20% de la Région, 15 000 € de la Communauté de Communes du Clermontais.

La maîtrise d’œuvre a été confiée à Frédéric Fiore, architecte du patrimoine : il a procédé aux consultations, indiqué ses recommandations et dirigé le chantier.

Sur les façades  de l’église intérieures au village, on avait en 2009, retrouvé les enduits du XVIIIème, fouettés à la branche de buis, et on avait pu les restaurer. Mais les deux autres façades, sans doute plus exposées, avaient subi davantage l’outrage des pluies : la même entreprise, Façade 34, a dû cette fois décroûter jusqu’à la pierre et recréer un enduit à la mode ancienne. Nos collines ont fourni le buis et, grâce à l’expérience acquise, Ismaïl Alaoui a su retrouver le geste des Anciens et, malgré les intempéries, nous faire une façade aussi homogène que possible.
Il restait quelques traces ténues d’une fausse chaîne d’angle, du côté du jardin   (les anciennes photographies montrent que les Anciens n’en avaient pas fait du côté du portail). Par un travail précis de géométrie, on a pu la redessiner et reconstituer avec soin le faux appareil en léger relief.

Les génoises avaient été refaites en 1999 : il a suffi de peaufiner la maçonnerie en sous-face et de changer les quelques tuiles cassées par les appuis du dernier niveau d’échafaudage. Au dessus, on a pris soin d’obturer les deux fenestrous qui aèrent les combles : oui à l’air, mais non aux pigeons !

Il restait sur la fenêtre de la sacristie des éléments d’un vitrail en losanges de verres blancs et parfois légèrement teintés, tenus au plomb. Jean-Pierre Dyga, maître verrier, nous a recréé un beau vitrail sur toute la fenêtre. On a reconstitué une ouverture dans la partie basse, pour aérer le rez-de-chaussée de la sacristie.
 Image  Image
A gauche le vitrail de la sacristie - A droite tompe l'oeil !
La fenêtre la plus au Nord avait été obturée par de légères cloisons sur les deux faces du mur (large d’un mètre), lorsque, au XVIIIème ou au début du XIXème, on a bâti le triptyque de la Vierge à l’intérieur de l’église ; la cloison externe était branlante : il fallait la refaire  (entre ces deux cloisons, nous avons été très déçus de ne pas trouver de trésor !) ; cette obturation n’était pas bien jolie : Frédéric Fiore a eu l’heureuse idée d’y créer un trompe l’œil copiant le fenêtre au vitrail. On a donc placé la nouvelle cloison plus en retrait, dans le plan des deux autres fenêtres, puis le peintre Jean-Louis Escolano (qui a passé les badigeons qu’il fallait sur les différents bandeaux et sur le soubassement) a peint un superbe trompe l’œil, enfin M. Dyga a placé des barreaux comme sur les autres fenêtres. Le résultat est remarquable !
Ainsi s’achèvent les restaurations de cette église, offerte à la municipalité en 1994 par la famille Maistre pour le franc symbolique, sous réserve qu’elle reste consacrée au culte catholique.

Les municipalités successives ont dès lors tenu à assumer leur responsabilité, mobilisant des aides publiques et privées ainsi que des artisans bénévoles.

Le diagramme ci-après montre la répartition des efforts, mais il y manque les contributions non chiffrées des artisants bénévoles.
 
< Précédent   Suivant >
© 2017 Les Amis De Villeneuvette
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.